Le CAP fleuriste

Depuis l'aube des temps, la fleur est utilisée pour sa beauté et son odeur. Ornement par excellence, elle a toujours été une source d'inspiration pour les artistes. Pour ceux qui adorent les fleurs et rêvent de faire de cette passion un métier à part entière, un simple CAP peut vous ouvrir les portes d'une nouvelle carrière...



CAP Fleuriste

Etant idéal pour les personnes douées avec les travaux manuels, le travail en relation avec les fleurs est envisageable. La condition principale pour ce travail est l’amour inconditionnel des fleurs. Le doute sur l’apogée de la carrière peut être retiré puisqu’il est indispensable de tenir compte du besoin dans la vie quotidienne des fleurs.

Les hommes utilisent la fleur pour témoigner un sentiment tel la reconnaissance, la compassion, l’amour, témoignage d’un souhait de condoléance,… Les grands événements ont aussi un besoin inéluctable des fleurs : il y a les cultes, les cérémonies d’inauguration entreprises par l’Etat, les concerts, les déjeuners,…

C’est un dur et passionnant travail puisqu’on finit très tard le soir et on doit continuer à afficher sa disponibilité surtout lors des jours fériés.

Les métiers pouvant être exercés

Le fleuriste, le décorateur floral, responsable du rayon floral dans une grande surface, assistant chez un horticulteur, horticulteur,…sont les métiers pouvant être adoptés dans le domaine des fleurs.

Les responsabilités du métier

Afin de réussir dans ce domaine complexe et délicat, il faut acquérir de l’expérience. Certes, le fait d’ouvrir sa propre boite permet d’obtenir une meilleure rémunération mais il convient d’abord d’apprendre le A à Z du métier. Afin de pouvoir créer et réussir avec succès ses bouquets de fleurs, il faut avec en plus de sa créativité avoir le sens de la communication et la compréhension. Avant de concevoir un bouquet, il est nécessaire de demander au client l’occasion pour laquelle il est destiné. Ainsi, le fleuriste pourra imaginer le style et le contexte. Le fleuriste se doit de mettre à jour ses connaissances portées sur la nature des fleurs les plus demandées sur le marché ainsi que leurs dispositions. Chaque fleuriste doit aussi avoir sa touche personnelle ainsi que son style pour se faire un nom dans la vie active. Des connaissances se portant sur les plantes d’ornements lui sont nécessaires pour designer les types dont il a besoin. Il est aussi responsable de chercher par lui-même les horticulteurs fournisseurs de ses matières premières. Le fleuriste doit se démarquer face à ses concurrents du marché par son prix.

Les études requises pour exercer le métier

Les formations durent 2 ans en général dans un lycée professionnel et chez un fleuriste pour la période de stage. Le niveau minimum requis pour postuler est le niveau en 3e. Pour ceux qui ont déjà des diplômes supérieurs ou un autre CAP, la formation ne dure qu’un an. Le cours peut également être exercé avec un maitre d’apprentissage durant deux années. C’est l’option la plus pratique car elle bénéficie déjà l’élève de quelques indemnités. De plus, après s’être familiarisé avec ce mentor, l’élève a plus de chance d’être engagé dans l’entreprise. Des connaissances générales ainsi que professionnelles sont nécessaires car le général offre les cultures de la vie et les connaissances de la biologie végétale. Tandis que l’enseignement professionnel offre toutes les facettes du métier comme la bonne communication avec les clients, les notions de commerce et d’économie ainsi que les comptabilités.